Quelques détenus de Kara recouvrent la liberté.

31 03 2010

Ils sont les victimes de la présidentielle du 04 mars dernier, ils sont arrêtés et jetés en prison,  accusés d’associations de malfaiteurs, tentative d’atteinte contre la sûreté intérieure de l’état,  et bien d’autres chefs d’inculpation  savamment concoctés par les autorités togolaises qui sont prêtes à tout pour garder le fils du père au pouvoir pour leurs vils intérêts.

 Douze militants des forces démocratiques connaissent les affres de la prison depuis plusieurs jours. Déférés à Kara contre toute attente et en toute violation de la procédure, étant donné que c’est la juridiction de Lomé qui les entendu. 05 parmi eux sont libérés dont Gérard adja, proche collaborateur d’Agbéyomé Kodjo. Ironie du sort, Emmanuel Atayi arrêté en même temps que lui et pour les mêmes motifs est toujours gardé à Kara. Comment le comprendre ? C’est illogique tout simplement mais au Togo comme certains ont le droit de vie et de mort sur le citoyen lambda, aux dernières nouvelles, il semblerait que le sieur Atayi a souhaité la présence de son avocat avant toute déclaration. Lire le reste de cette entrée »