Après les crimes contre les Africains, voilà Chirac en habits d’humanitaire !

23 10 2009

A l’initiative d’une certaine fondation dénommée « Fondation Chirac » qui serait créée en 1998 par celui dont elle porte le nom, six chefs d’Etat et de gouvernement africains ont participé au lancement officiel à Cotonou, de l’appel contre les faux médicaments. Cette rencontre organisée le 12 octobre 2009 par le gouvernement béninois s’est tenue au Palais des Congrès de Cotonou et a également vu la participation de l’ancien chef de l’Etat français, Jacques Chirac.

Chirac jacques

Chirac jacques

« Un médicament sur quatre utilisé dans les pays en développement est faux. Deux cent mille décès par an pourraient être évités, si les médicaments prescrits contre le paludisme étaient conformes à la réglementation et capables de traiter réellement la maladie. C’est pourquoi, devant ces drames, nous voulons lancer aujourd’hui de Cotonou, ville exemplaire, cet appel contre l’impunité ». Voilà un extrait du discours (source Togo-Presse du 14 octobre 2009) de M. Jacques Chirac, ancien président français, le Nègre à la peau blanche qui avait été tenté, à la l’approche de la fin de son dernier mandat, à l’opposé de tous les chefs d’Etat qui s’étaient succédé à l’Elysée avant lui, d’embriguer un troisième. Lire le reste de cette entrée »