Togo, la vie de Kpatcha Gnassingbé menacée à la prison civile de Lomé.

27 12 2014

arton2437Le dispositif sécuritaire est renforcé autour de la prison civile de Lomé depuis quelques jours selon certains prisonniers. Depuis que le député Kpatcha Gnassingbé y séjourne, la sécurité des lieux suscite commentaires de la part des quelques usagers qui empruntent les ruelles aux abords de cet autre Guantanamo national sous l’ère Faure. Pourquoi renforcer une sécurité que d’aucuns trouvent déjà de trop ? De sources concordantes la vie du député de la Kozah serait menacée par certains réseaux autour du régime togolais dont les membres seraient prêts à tout pour empêcher la libération de l’ancien ministre de la défense.

En plus du dispositif de la police, de la gendarmerie et du dispositif classique qui rythment le quotidien de la prison de Lomé, depuis quelques jours, deux jeeps des forces armées togolaises sont observés autour de la maison d’arrêt qui abrite depuis quelques années  l’un des prisonniers personnels de la république, Kpatcha Gnassingbé.

L’information d’une possible élimination du demi-frère de Faure Gnassingbé se fait de plus en plus persistante.  Notre source nous fait quelques révélations, selon elle, Il s’agit d’un clan autour du numéro un togolais qui fait feu de tout bois pour empêcher la libération de Kpatcha, pour ce faire des montages et scénarios de toute sortes sont imaginés et attribués au député de la Kozah qui ‘’serait une menace pour le pouvoir de Faure Gnassingbé’’. Faure qui aime le fauteuil présidentiel plus que tout au monde est sensible et prompt à croire sans aucune vérification toute argumentation allant dans ce sens. Lire le reste de cette entrée »