Togo, la synergie des ODDH et ses partenaires écrivent à Hollande et à l’Union Européenne.

12 03 2015


holl
junDans une correspondance ouverte, la synergie des organisations de défense des droits de l’homme, des associations de la société civile et quelques partis politiques interpellent le président français François Hollande et l’union européenne sur la situation du Togo
« qui risque, si on n’y prend garde, de dégénérer à nouveau en sanglante tragédie comme celle que notre pays a connue avant, pendant et après l’élection présidentielle d’avril 2005 » peut-on lire en introduction de la lettre adressée à monsieur Hollande.

Tout en rappelant le millier de morts dont l’accession au pouvoir de Faure Gnassingbé a jalonné, la vingtaine de signataires de ces correspondances rappelle à la France qui se fait le chantre de défense de la dignité et des valeurs universelles, le refus du pouvoir togolais qui cumule près de 50 ans d’exercice d’opérer des réformes politiques de façon à donner une chance à l’alternance.

« Dans l’actualité récente, les religieux, les leaders communautaires, les différentes missions diplomatiques accréditées dans notre pays, les organisations de la société civile, la classe politique de l’opposition, ont insisté quant à l’urgence et à la nécessité des réformes sociopolitiques. Le 18 décembre 2014, l’ONG «AFROBAROMETRE» confirma, au terme d’un sondage d’opinion, que les Togolais aspirent à plus de 85% aux réformes et au changement ». Rappellent les différentes organisations au numéro un  français qui fait le mort quand il s’agit de la situation qui prévaut au Togo. Lire le reste de cette entrée »