Le Procureur Général près de la cour d’appel de Lomé, en flagrant délit de mensonge.

28 12 2013

Reçu ce 27 décembre 2013 sur la radio privée Victoire Fm, Garba Kodjo, Procureur Général près de la cour d’appel de Lomé a confirmé que la justice togolaise est devenue une véritable serpillère pour les plus « Faure » de la République qui manipulent les juges à leur guise. Sur les dossiers Pascal Bodjona, Kpatcha Gnassingbé, celui des incendies et le rapport du HCDH, Monsieur le Procureur Général au lieu de convaincre l’opinion nationale qui mérite d’être rassurée et éclairée sur les agissements anormaux de la justice togolaise, est allé de divagations en divagations et confirme ainsi que la justice togolaise est vraiment malade  des ses propres acteurs et des Goliaths de la République qui la manipulent à loisir.

Sur le rapport du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH), Monsieur le Procureur conformément aux habitudes de la maison a semblé balayer d’un revers de la main le camouflet qu’a infligé le service onusien  à l’administration togolaise. « C’est quoi violer les droits du citoyen »?, s’est il exclamé pompeusement avant d’ajouter que la justice que ça soit au Togo ou ailleurs n’est jamais l’enfant chéri. Alors que la situation de la justice reste préoccupante et que Madame Navi Pillay, la Haute Commissaire aux droits de l’homme appelle aux états généraux de la justice togolaise, les premiers acteurs qui devraient se sentir interpellés sont toujours dans la banalisation de la catastrophe judiciaire qui a le vent en poupe Lire le reste de cette entrée »