LE RAJOSEP APPELLE A DES ENQUÊTES SUR LES CRIMES RITUELS.

4 11 2011

Depuis le mois d’Août 2011, un climat d’insécurité va grandissant dans la capitale togolaise et ses environs avec des crimes de sang et bavure commis sur des populations civiles.
Des médias n’ont cessé de relever des assassinats et crimes de sang commis sur d’honnêtes citoyens en particulier des jeunes filles. Le dernier en date remonte au dimanche 30 Octobre où une jeune fille a été retrouvée sans vie, quasiment vidée de son sang, à Adidogomé Avatamé, un quartier périphérique de la capitale.
Depuis lors, pas moins d’une dizaine de corps ont été retrouvés sans vie dans les quartiers Agoè, Adidogomé… et leurs environs dont certains se sont vus amputées des parties intimes. Lire le reste de cette entrée »

Publicités