TOGO : ESCALADE SOCIALE TOUS AZIMUTS : Le Gouvernement opte pour les forces de répression.

24 06 2011
 les ingrédients d’une explosion au Togo, se mettent en place au jour le jour par les autorités de fait. C’est le Campus universitaire qui sert de test aux forces de répression.

1. Nouvelle Répression féroce des forces de répression contre les étudiants

Toujours de l’électricité entre gouvernants et les deux fronts en ébullition (personnel de la santé et étudiants) depuis deux semaines dans le pays.

Ce mercredi 22 juin 2011, la capitale togolaise a encore vibré au rythme des grenades lacrymogènes et des balles blanches. Les forces de sécurité comme à leur habitude se sont livrées encore à une répression féroce contre les étudiants qui ont décrété 48 heures de grève pour protester contre l’exclusion de leur camarade et Président du Mouvement pour l’épanouissement de l’étudiant togolais (MEET). Près de deux heures d’horloge d’affrontements entre corps habillés et corps estudiantin, bilan plusieurs blessés par balles blanches.

Malgré les condamnations tous azimuts de ces actes barbares, les forces de sécurité togolaises continuent de s’illustrer négativement en bastonnant et tirant sur tout ce qui bouge, en occurrence des étudiants qui ne font que réclamer de meilleures conditions d’étude et la réintégration de leur camarade Adou Seibou exclu pour six ans pour cause de troubles sur le campus. Lire le reste de cette entrée »