Faure Gnassingbé pourra t-il faire comme Macky Sall en démystifiant le pouvoir ?

26 02 2014

220px-Macky_Sall_Macky Sall, le président sénégalais vient de donner un grand coup de pouce à la démocratie faisant ainsi honneur au noir continent où des dirigeants de père en fils et bientôt en petit fils en lieu et place de la démocratie ont inventé et imposé aux peuples épris de changement la « dynasticratie ». Elu démocratiquement le 25 mars 2012, le numéro un sénégalais avait promis une meilleure gouvernance politique, administrative et financière aux  sénégalais. Joignant l’acte à la parole presque deux ans après sa brillante élection, le président Macky Sall vient de poser un acte fort et surprend très agréablement le peuple sénégalais et le peuple africain en ramenant le mandat présidentiel de sept  à cinq ans.  « Cette réforme ramènera  à cinq ans, renouvelables une seule fois, le mandat de sept ans pour lequel j’ai été élu. Elle sera d’application immédiate’’, a-t-il soutenu à Paris ce 25 février.

Macky Sall, contrairement aux arguments avancés par les accrocheurs aux trônes,  vient de prouver que le pouvoir ne grise pas, ne transforme pas les hommes en extra terrestres qui une fois dans le fauteuil présidentiel perdent la tête jusqu’à ce que le pouvoir ne les quitte. Le fils de Amadou Abdoul Sall, Macky Sall vient de démontrer à la face du monde qu’on peut être au pouvoir et rester une personne normale, avoir la tête sur les épaules, le sens élevé de l’état,  beaucoup de considération pour ses concitoyens et pour les institutions de la République. Lire le reste de cette entrée »