Togo, Olivier Amah Poko a quitté le Togo pour sauver sa peau.

22 09 2014
O.Amah

O.Amah

Le président de l’association des victimes de la torture au Togo, ASVITTO selon de nombreuses sources se trouverait en Europe. L’ancien chef d’escadron olivier Amah, devait comparaitre le 16 septembre dernier auprès du doyen des juges d’instruction pour des motifs pour l’instant inconnus. De sources bien informées, le Commandant Amah aurait été informé qu’un mandat de dépôt serait délivré contre lui au sortir de l’entretien  chez le juge. Après plusieurs douloureuses expériences carcérales, Olivier Amah a préféré s’exiler.

Dans un communiqué, l’ASVITTO que préside le commandant Olivier Amah informe que son premier responsable est introuvable.

Des  sources confirment sa présence au Ghana, en attente de document du parlement européen comme un réfugié humanitaire. Même si le parlement européen devrait être sensible à cette doléance du commandant l’institution voudrait mener sa propre enquête avant de le laisser s’envoler pour Genève. Dans son passeport s’y trouverait une année de visa nous a confirmé une source consulaire. Une autre semble connaitre le programme du président de l’ASVITTO, ce sera destination Genève, pour bénéficier des papiers suisses et des primes pour réfugiés. En attendant que l’intéressé lui-même ne rompe le silence sur sa destination, les conditions dans lesquelles il est aujourd’hui et la suite qu’il compte donner à la lutte contre la torture qu’il a commencée au Togo, les supputations vont bon train. Lire le reste de cette entrée »