Oumou sangaré de retour

3 03 2009

Après cinq ans de silence, la chanteuse la plus célèbre du Mali, Oumou Sangaré, propose Seya, un nouvel album brillant, qui reflète son engagement pour la vie.

 
Son  premier album Moussoulou (« Les Femmes »), enregistré en 1989 à Abidjan, est né des questions qu’elle se posait seule dans sa chambre sur les raisons de la douleur qu’éprouvait sa mère, abandonnée par son père. Les mentalités ont un peu évolué, mais ce n’est pas fini, il faut continuer à enfoncer le clou. Dans son nouvel album, elle dénonce encore les mariages arrangés et précoces. Un père qui marie sa fille trop jeune brûle la vie de celle-ci. Déclare t – elle.

(oumou sangaré)

(oumou sangaré)

 

séya, son nouvel album, signifie joie. Un message positif. C’est un titre que j’ai créé en fait au Wassulu, mon hôtel où je chante tous les samedis soirs, sauf si je ne suis pas à Bamako. Quand je l’interprète, tout le monde se lève des tables pour se mettre à danser affirme l’artiste. Comme par hasard, c’est ce titre  qu’a choisi Nick Gold, le patron de World Circuit, sa maison de disques. Cette chanson parle d’une fille très élégante qui partout où elle passe sème la joie. Je veux transmettre un message positif. Une femme joyeuse rend les gens heureux. Les femmes sont les étoiles de la terre, renchérit-elle.

 Source : RFI

 

Lire la suite »