Togo, Pascal Bodjona de nouveau en prison au nom du fils du père.

23 08 2014
P. Bodjona dans le véhicule devant le conduire à la prison de Tsévié

P. Bodjona dans le véhicule devant le conduire à la prison de Tsévié

L’affaire dite d’escroquerie internationale se révèle de jour en jour  un véritable serpent de mer et  met à nu  l’état calamiteux d’une justice digne d’une époque préhistorique  ayant le vent en poupe  au Togo de Faure Gnassingbé dans le but de réprimer, régler des comptes, réduire en silence des togolais qui pour des raisons politico économiques ne seraient pas en  odeur de sainteté avec le plus « Faure » des togolais et toute sa tribu. Pascal Bodjona rentré en disgrâce et détenu plus de 07 mois en 2012 a entamé depuis ce jeudi 21 août 2014 son second round carcéral au nom de Faure  Gnassingbé, dans une ténébreuse affaire mal ficelée comme de coutume  au royaume de la seule famille régnante  qui a l’art de confectionner tous les délits et les accrocher au cou de tous ceux qui refusent de soutenir la politique suicidaire du prince.    

En effet L’ancien ministre de l’administration territoriale, Pascal Akoussoulèlou Bodjona est convoqué ce jeudi par devant le 04èm substitut du procureur pour être écouté au fond sur le  fameux dossier d’escroquerie internationale, alors même que les principaux cerveaux présumés de  cette affaire notamment Bertin Agba et Loic le Floch Prigent  sont pour l’instant dans la nature. Pascal Bodjona tantôt auteur, tantôt complice, selon les gymnastiques des juges, au service d’un homme, est victime d’un acharnement insensé alors même qu’un rôle secondaire lui est attribué.

Palais de justice de Lomé ce  21 août 2014

Ambiance particulière au palais de justice ce jeudi. Les jeunes manifestants se réclamant du fan club Pascal Bodjona ont investi  la devanture du palais dont l’accès est bloqué au public par les forces de l’ordre alors même que l’audience est censée être ouverte  à tout le monde. Lire le reste de cette entrée »