La commissaire des Nations-Unies, Flavia Pansieri face à la triste réalité carcérale au Togo.

25 02 2014

1525734_270625626427540_986568935_nA la veille de son départ, Madame Pansieri qui a effectué une visite de trois jours au Togo où elle a rencontré les autorités de même que les acteurs des droits de l’homme était à  la très surpeuplée prison de Lomé (prévue pour près de 660 détenus elle en compte presque le double à ce jour). Malgré toutes les dispositions prises par les autorités de l’administration pénitentiaire pour faire croire que les détenus mènent une vie semi normale, la haut commissaire a décelé que la prison reste un enfer et que le Togo est encore trop loin des standards requis dans le domaine. Retour sur les à côtés de la  visite de la prison de Lomé par Madame la haut commissaire adjointe des Nations Unies au droits de l’homme.

 

Certains observateurs soutiennent que l’administration pénitentiaire à été un peu réticente avant que madame la haut commissaire ne passe les portes de la prison. Elle y a fait son entrée avec le directeur du « Guantanamo » de Lomé, son adjoint, puis madame Igé Olotokoumbo, la Représentante Résidente du HCDH  et Monsieur Olabiré Da cruz du Centre d’Information des  Nations-Unies (CINU) au Togo. Lire la suite »





Le régime togolais contraint d’afficher un visage « humain » avant l’arrivée de la Haut-commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l’homme.

15 02 2014

imagesMadame Flavia Pansieri, la haut-commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l’homme est attendue à Lomé du 17 au 20 février 2014. Une visite qui fait réagir le régime togolais devenu subitement un peu plus regardant sur certains dossiers qui font la honte du Togo. C’est une des premières visites de haut niveau d’un responsable du bureau onusien des droits humains depuis l’ouverture en 2005 du bureau du Haut Commissariat des Nations Unies au Togo, (HCDH-Togo), que pilote la très controversée Igé Olatokoumbo.

La visite de la haut commissaire adjointe fait suite à la publication en décembre dernier du rapport du HCDH  sur  le respect et la mise en œuvre des droits de l’homme dans l’administration de la justice au Togo. Un rapport qui a mis à nu les violations et carences constatées dans l’administration judiciaire. Ce  rapport comme beaucoup d’autres est resté en travers de la gorge du régime cinquantenaire qui a fini par l’accepter après quelques atermoiements. Lire la suite »