Présidentielle 2015 au Togo, expertise de la francophonie, les experts des candidats sur le point de servir de faire valoir par leur silence.

29 03 2015

francophDepuis quelques jours la francophonie, de Michaelle Jean, s’est invitée dans la crise politco-électorale qui secoue le Togo. Après plusieurs dénonciations du fichier électoral,  la francophonie propose d’apporter son aide ‘’à consolider’’ le fichier selon le ministre de l’administration territoriale, Gilbert Bawara. Comment consolider un fichier corrompu ? Seul le pouvoir de Gnassingbé Faure peut répondre.  De sources concordantes les experts que les 05 candidats autorisés pour assister aux travaux des experts de la francophonie sont confinés dans une salle de réunion de la Ceni où ils suivent  les travaux par des projections sur écran. Le plus surprenant est le silence des représentants de l’opposition dans cette bataille pour un fichier propre. Pourquoi acceptent-ils  de suivre les experts sans aucun support ?

Depuis quelques jours si les experts du candidat Unir, qui n’ont que faire de réclamer un droit de regard sur le travail des experts de la francophonie se taisent, qu’est ce qui explique cette loi de l’omerta dont usent les experts-représentants des candidats à la frauduleuse de 2015 ?

Ces différents partis dans le cirque électoral qui se réclament de l’opposition à cette mascarade restent évasifs à chaque fois que la question leur a été posée arguant que le travail est tellement sérieux que leurs propres experts ne veulent pas en parler. Lire la suite »





Togo, présidentielle 2015, un report mal digéré mais qui n’enlève rien au plan de holdup de Faure Gnassingbé.

28 03 2015

fdLa visite éclair du président ghanéen, John Mahama, président en exercice de la CEDEAO et sa proposition d’un report de 10 jours des élections au Togo  est restée en travers de la gorge du pouvoir togolais, qui ne veut faire aucun effort en matière d’organisation d’élections tranparentes. C’est donc malgré lui que Faure Gnassingbé  concède un report de 10 jours sans renoncer pour autant  à frauder  pour s’éterniser au trône comme son défunt père après une décennie de gestion calamiteuse.

De sources proches de la présidence togolaise, l’annonce du président ghanéen a surpris le pouvoir togolais. Dans les échanges, le ghanéen a proposé un report de deux semaines. Lire la suite »





Togo, la société civile et les organisations de défense des droits de l’homme condamnent les répressions de Gléi.

27 03 2015

gleiComme un peu partout dans le pays de Faure Gnassingbé depuis les grèves de la STT, les élèves manifestent pour réclamer le retour des cours, Bref leur droit à une bonne éducation c’est le cas ce le mercredi 25 mars, où  les élèves de la ville de Glei dans la région des plateaux ont dit leur ras le bol face à l’absence répétée de leurs enseignants pour raison de grève alors que les examens du second trimestre doivent être faits. Au lieu que les forces de l’ordre encadrent les jeunes manifestants elles n’ont trouvé mieux que de les réprimer violemment. La synergie des ODDH et des organisations de la société civile qualifient cette vague de répression de barbare.

Dans une déclaration, la synergie des organisations de la société civile  condamne la répression des élèves par les forces de l’ordre mais aussi par des militaires du camp de Témédja appelés en renfort. En violation des normes en matière de gestion des manifestations publiques. Lire la suite »





Togo, la plateforme contre la vie chère dénonce le statu quo des revendications sociales.

27 03 2015

sogAu cours d’une conférence de presse la plateforme contre la vie chère dresse de nouveau l’état de misère  dans lequel végètent les consommateurs togolais. La plateforme parle de dangereuse misère quasi générale avec des conséquences néfastes sur le quotidien des citoyens.

La plateforme qui regroupe des  organisations de la société civile rappelle les facteurs aggravant de la misère notamment,  la faiblesse du pouvoir d’achat des populations, l’augmentation sans modération des prix des produits pétroliers le 16 janvier 2014, le coût élevé des communications téléphoniques bien que mauvaises, le coût élevé de l’électricité et la gestion catastrophique et opaques des fonds prélevés pour l’éclairage public dans toutes les villes du pays.

‘’Nos actions à l’endroit des autorités et nos doléances depuis octobre 2014, n’ont abouti  qu’à de baisses insignifiantes des prix des produits pétroliers les 15 décembre 2014 et 13 janvier 2015 malgré la chute considérable du prix du baril à l’international. Ces réductions fantaisistes n’ont aucune répercussion réelle sur le vécu des consommateurs qui font face à l’augmentation sans cesse croissante des prix des produits de première nécessité et du maintien des frais de transport en l’état’’.  Rappelle la plateforme. Lire la suite »





Togo, la LTDH exige la démission du Premier Ministre togolais, Arthème Ahumey Zunu.

27 03 2015

Kwessi-Séléagodji-athème-ahoomey-zunuFace à la montée de la grogne sociale et les interminables grèves de travailleurs togolais sous l’égide de la synergie des travailleurs du Togo, la ligue togolaise des droits de l’homme dans une déclaration, exige la démission du premier ministre, des ministres de la santé, des enseignements primaires et secondaires et de celui de la fonction publique.

Selon la LTDH, la grogne a atteint une étape non acceptable avec une dégradation aiguë et systématique des activités dans les centres éducatifs et hospitaliers. L’association que préside Maitre Raphael Adzare note avec amertume les mouvements d’humeurs des élèves qui investissent les rues pour réclamer les cours et le retour des enseignants. Ces manifestions de rues des  ont occasionné des blessés graves obligeants les parents à s’occuper de leurs enfants blessés.

La LTDH  atteste que sa cellule enquêtes et investigations  a été alarmée ‘’de voir des familles venir chercher et/ou repartir avec leurs patients, et plus détressant, ceux qui se trouvent dans un état agonisant’’. Lire la suite »





TOGO : LES IMPLICATIONS JURIDIQUES ET POLITIQUES D’UN EVENTUEL REPORT DE LA DATE DU SCRUTIN PRESIDENTIEL.

26 03 2015
pdLors de sa récente visite au Togo, le Chef de l’Etat ghanéen, Son Excellence M. John Dramani MAHAMA, Président en exercice de  la CEDEAO, après avoir écouté les acteurs politiques togolais, a proposé que la date du scrutin présidentielle initialement fixée au 15 avril 2015 soit reportée de dix (10) jours.

Depuis lors, cette proposition de l’institution sous-régionale à travers la voix de son Président en exercice semble être entendue et recevoir un écho favorable de la part des autorités togolaises qui manifestement n’en saisissent pourtant pas le sens réel ni la portée exacte.

En réalité et comme le relevait le Président Alberto Olympio du Parti des Togolais hier en conférence de presse, la CEDEAO a plutôt envoyé un message diplomatique aux autorités togolaises, message qui ne devrait donc pas être compris au sens premier, mais qui mérite plutôt une analyse sérieuse.

En effet, le simple fait de dire qu’il est important de reporter la date du scrutin, ne serait-ce que d’une seule journée, suffit largement pour comprendre qu’il existe un sérieux problème dans l’organisation du processus électoral ; et le véritable problème dont il s’agit, et comme tout le monde le sait, c’est celui de la fiabilité de la pièce maîtresse de tout le jeu électoral, c’est-à-dire le fichier électoral. Lire la suite »





Togo, présidentielle 2015 sur la base d’un fichier corrompu, la francophonie contrainte de suggérer un audit au pouvoir de Faure Gnassingbé.

26 03 2015

feaoLes voix ne cessent de s’élever pour dénoncer le degré inquiétant de corruption du fichier électoral de 2013 qui sert de base pour la présidentielle d’avril prochain. Après le CAP 2015 qui a travaillé sur un échantillon de 50 centres de recensement et de vote pour 29.000 doublons détectés, c’est au tour du président du parti des togolais, Alberto Olympio de présenter à l’opinion nationale et internationale que la totalité du fichier ayant servi aux législatives de 2013 comporte près de 260.000 doublons. Pour un scrutin à un tour avec 05 ou 06 candidats c’est énorme. Cette expertise prouve à suffisance que la prochaine présidentielle ne sera qu’une mascarade de plus.

259.735 doublons, soit 8,78% du fichier pour un  total de 2.957.018 électeurs avec en perspective 17 à 26% de doublons pour le scrutin de 2015. Tels sont les résultats de l’informaticien Alberto Olympio, président du Parti des Togolais en présence de la presse nationale, internationales, des représentants d’institutions internationales et de la société civile ce mercredi à Lomé. Lire la suite »








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 100 autres abonnés