Le Togo en mode interdiction.

16 10 2017

Le Togo en mode interdiction de tout. A cette allure « Etablissement Faure et Associés » finira par nous interdire d’aller à l’église, au restaurant, au sport, au boulot…
La clique au pouvoir va bientôt interdire de parler, de respirer si ce n’est à la gloire du fils du père.
Cette clique a déjà la capacité de rentrer dans nos têtes pour accuser tout ce qui respire de tentative de coup d’État ou de corruption. tous ceux qui rêvent du trône hérité par usurpation sont dans le logiciel à virus.
La mode interdiction tous azimuts n’est plus ni moins que le vent de panique qui s’empare du trône.
Aucun carnage comme en 2005 ne vous fera durer au pouvoir chers adeptes de la dictature. Ce sera le contraire. Tous ces officiers et milices à la gâchette facile doivent penser à leur demain et à leurs familles. Les poursuites judiciaires vont pleuvoir et ne venez pas parler de chasse aux sorcières après. Il est temps d’arrêter de servir le mal. Aucune puissance de feu, aucun plan d’élimination de paisibles citoyens ne va empêcher qu’un soleil nouveau ne se lève pour les enfants du cher Togo l’or de l’humanité.
Dieu bénisse le Togo défiguré, anéanti par la volonté de vils individus dépourvus de tout sens de la responsabilité.
Le jour vient. The game is over. Dieu l’a acté les cieux sont témoins.

Publicités




Faure Gnassingbé et la descente aux enfers.

16 10 2017

Faure Gnassingbé et ses adeptes sont décidés à poursuivre leur descente aux enfers. Espérons qu’ils vont finalement voir la lumière du Saint Esprit et se sauver in extremis avant la colère divine.
Comme ça un concert est un motif pour trouble à l’ordre public. Des prières aussi vont troubler le sommeil du jeune dictateur à tel point que le fameux contre amiral n’a trouvé d’autres moyens que de l’interdire. Seuls les concerts pour la paix et meetings à la louange de l’héritier du trône usurpé ne troublent pas l’ordre public. Ceux qui veulent toujours porter des gants de docilité en face d’une dictature féroce qui assassine même les gamins de 09 ans réfléchissent et comprennent que ceux qui pensent avoir le titre foncier du Togo ne méritent aucun respect et doivent être traités comme tel.
 »L’interdicteur » qui fait office de maire sera sans doute aux premiers rangs demain dimanche pour donner le corps du Christ. Sacrilèges et bêtises, la tasse de thé des nés avant la honte. Ici c’est Togo. Les cervelles sont vraiment mélangées.





Les activistes de Africans Rising intimidés par les autorités togolaises.

16 10 2017

La dictature du Togo doit comprendre que le temps des intimidations est révolu.
La plateforme citoyenne africaine Africans Rising en mission de solidarité au côté du peuple togolais à l’invitation du front citoyen Togo Debout a été interpellée tard dans la nuit d’hier.

La délégation composée d’un gambien, d’une sénégalaise, d’un burkinabé a passé quelques temps a la DPJ avant d’être relâchée.
La police togolaise est allée les cueillir a leur hôtel. 
Africans Rising sera en conférence de presse ce matin pour plus d’éclairage.

Les adeptes de la dictature feraient mieux de comprendre que le Togp va vers le changement de façon inéluctable et aucune force aussi puissante que celle dont se targuent Faure et sbires ne pourra rien empêcher. L’alternance est inéluctable chers zélés au service du clan et de la minorité.





Madame Aissatou Mindaoudou n’est pas la bienvenue au Togo.

16 10 2017

La coalition récuse Aissatou Mindaoudou et où est le problème ? Aissatou est une déesse qu’en récusant on commet un crime de lèse majesté ? Elle doit être plus que récusée. Elle mérite de répondre devant les juridiction pour complicité de génocide en 2005 dans la tuerie qui a porté Faure Gnassingbé au pouvoir avec au moins 500 togolais sacrifiés sous l’autel d’ambitions immorales. Toute cette bande dont le carnage de 2005 a permis à garnir leurs comptes en banque ne mérite aucun respect de la part du peuple togolais résolu à en finir avec la dictature. Il le fera avec ceux épris des valeurs de démocratie et non des pseudos diplomates à deux balles.
La mission de l’OIF n’est pas récusée mais une mission de l’OIF chapeautée par dame Mindaoudou est un manque de respect aux forces démocratiques et au peuple togolais.
Par quelle magie elle se retrouve a la tête de cette comédie de mission? La dictature du prince l’a imposé comme conditionnalite.
Le pouvoir togolais avait récusé lakdar brahimi il y a quelques années. Pourquoi l’opposition comme un joli toutou doit accepter ces pourritures qui ont pris fait et cause pour établissement Faure Gnassingbé et associés?





Les manifestations interdites en semaine au Togo.

16 10 2017

le ministre de l’administration territoriale a beau joué au « Jacques où es tu », Soutenant à qui voulait entendre qu’il n’est pas question d’interdire les marches en semaine. Mensonge comme toujours. Quand l’établissement Unir marche, pas d’interdiction, pas de répressions sauvages.
Monsieur Boukpessi est-il au dessus de la loi sur les manifestations? Au dessus de la constitution de 1992 originelle et tri- patrouillée à volonté ? Ce ministre est il au dessus de la déclaration universelle des droits de l’homme et des autres textes que le Togo a ratifié? La dictature donne du zèle et reste un quitus à ses adeptes de violer allègrement les règles élémentaires. Ces décisions iniques sans aucune base juridique n’engagent que la dictature et ses disciples.
Les pseudos analystes, chroniqueurs, consultants, pacificateurs, purificateurs et les journalistes payés pour le soutien à la dictature nous sortiront dans quelques heures des arguties pour soutenir L’Insoutenable. Quand le fric prend la place de la cervelle les dégâts sont énormes. Attention a vos tympans. Ici c’est Togo. Les sourds finiront par entendre à force de vouloir déterminer le sexe des anges à chaque invention machiavélique du régime cinquantenaire.





Les Amis de la dictature du Togo s’activent.

16 10 2017

La fameuse initiative des 05 chefs d’États annoncée à tour de bras comme l’info exclusive appelle à une extrême vigilance. C’est le pseudo représentant du SG des Nations Unies pour l’Afrique de l’ouest qui tire les ficelles. Aissatou Mindaoudou récusée, le prince et acolytes activent leur autre supporter. Il est récusable et au moment venu il va falloir le lui notifier. Quand on prend fait et cause pour une dictature le bon sens voudrait qu’on reste chez soi pour jouir du trésor de guerre ramassé indûment. Un peu de honte ne fait pas de mal messieurs et dames amis du régime cinquantenaire.





L’imam Latif Mako, demande à Faure Gnassingbé d’accepter le changement.

16 10 2017

L’imam Latif Mako, fais sa part et demande à Faure Gnassingbé d’accepter le changement.  » Toute personne est appelée à faire la politique. Nous avons besoin de changement dans notre chère patrie le Togo. A t il balancé lors de sa prêche.
La très silencieuse Union musulmane du Togo qui a taxé les Évêques de faire de la politique doit réfléchir et prendre la mesure de la situation.
Aucune religion ne doit soutenir un régime qui opprime et oppresse. C’est étonnant de voir les tenants du pouvoir se réclamant de telle ou telle croyance continuer à tuer et faire tuer les fils et filles de ce pays et violer allègrement leurs droits en toute impunité.
Au nom de quelle croyance les « dieux »du Togo se donnent ces droits contre nature?
Merci cher imam Allah veille sur vous et le Togo. L’histoire retiendra que vous avez fait votre part pour l’avènement d’un Togo autre.