Faure Gnassingbé « supplie » l’armée de l’aider à s’offrir un troisième mandat.

7 07 2014

« Certains acteurs s’opposent à ma candidature en 2015, j’ai besoin de votre aide pour participer à cette élection je vous promets qu’après mon élection vous allez manger comme au temps de mon père », ces mots sont attribués à Faure Gnassingbé. Du moins c’est ce que nous a confié un béret vert qui a assisté au show insincère de Faure Gnassingbé au camp Gnassingbé Eyadema la semaine dernière. Lire la suite »





le « Collectif Sauvons le Togo », célèbre Tavio Amorin, assassiné il y a 20 ans.

24 07 2012

Il y a 20 ans, Tavio Ayao Tobias AMORIN était assassiné

Justice pour tous les martyrs du Togo assassinés

sous le régime du clan des GNASSINGBE !

Il y a 20 ans, le jeudi 23 juillet 1992, vers 21 heures, Tavio Ayawo AMORIN, était victime d’un attentat, au quartier Tokoin Gbonvié, à Lomé, un individu vida le chargeur d’un pistolet mitrailleur sur lui.

 Grièvement blessé, il fut transporté au CHU de Tokoin, avant que la décision ne soit prise, face à la gravité de son cas et l’inexistence au Togo d’un plateau technique médical et de spécialistes pouvant le sauver, de l’évacuer sur un hôpital français, ce qui fut fait dès le surlendemain à travers un avion médicalisé spécialement affrété pour l’occasion.

 Au moment de son assassinat, Tavio AMORIN était Premier secrétaire du Parti socialiste panafricain (PSP) ; membre fondateur du Mouvement patriotique du 5 octobre (MO5) ; Secrétaire général du COD II ; membre du Haut conseil de la République (HCR), organe transitoire issu de la Conférence nationale souveraine de juillet – août 1991 dont il était le président de la Commission politique et des droits de l’Homme ainsi que de la Commission spéciale chargée d’étudier et de faire adopter le nouveau projet de Constitution ; Secrétaire général du COD II. Lire la suite »





Togo, le DG d’OPS Bertin Agba hospitalisé d’urgence.

26 03 2011

Le richissime homme d’affaire togolais Bertin Agba embastillé depuis plusieurs jours par les éléments de l’agence nationale de renseignements (ANR),  est actuellement hospitalisé suite à une crise qui a failli lui coûté la vie hier.

Après plus d’une semaine passée à l’ANR, où il a subi les pires formes de traitements inhumains et dégradants, il a été transféré à la Gendarmerie Nationale puis à la prison civile de Lomé. Lire la suite »





Togo, Madame l’Ambassadeur des Etats Unis braquée.

24 01 2011

(patricia hawkins)

La scène se passait ce vendredi 21 janvier à Lomé aux encablures de 21 heures GMT. Plusieurs versions de l’évènement ressortent de nos recoupements. Selon un premier témoignage la scène se passait devant le restaurant « la main à la pate » non loin du night club « «ORO ». Où les braqueurs ont intimé l’ordre au chauffeur de madame l’ambassadeur qui était à l’intérieur du resto de leur donner la clé de la voiture. Ce dernier n’a pas obtempéré et un des braqueurs armé a commencé à le malmener. C’est là qu’un ancien gendarme, qui selon nos informations est un garde du corps d’un expatrié français dont nous préférons taire le nom  et qui suivait la scène  est intervenu en tirant sur le criminel, qui est mort quelques instants après. Lire la suite »





Togo, l’assemblée nationale en ébullition.

18 11 2010

Le tristement célèbre président du parlement el hadj Abass Bonfoh vient encore de s’illustrer  négativement.

(le député ouro en boubou bleu qu'on essai de retenir)

A force de refuser d’avoir une personnalité, a force de gérer l’assemblée nationale comme une épicerie, à force de se plier aux désidératas de son ami Gilchrist Olympio qui donne l’impression de plutôt être le président du parlement contre le groupe des députés de l’ANC, le parti de jean pierre Fabre, le dieu donné des togolais ou encore le musulman moderne comme la presse le surnomme ici vient de passer un mauvais quart d’heure. Lire la suite »





Il y a 20 ans :Le soulèvement populaire du « vendredi noir ».

5 10 2010

Il y a 20 ans, le vendredi 5 octobre 1990, comme un coup de tonnerre dans un ciel serein, la soudaine irruption d’une profonde colère populaire, trop longtemps contenue, déferlait au Palais de Justice de Lomé où devait être rendu le verdict du procès de deux jeunes arrêtés et torturés pour distribution de tracts hostiles au régime d’Eyadéma. Parti de la jeunesse, le puissant soulèvement s’étendit au peuple tout entier.

Dans la tourmente des bouleversements survenant à l’échelle mondiale depuis la chute du mur de Berlin, ce soulèvement, qui continue à vivre dans la conscience du peuple togolais jusqu’aujourd’hui, exigea la fin des 23 ans de régime dictatorial d’Etienne Gnassingbé Eyadéma qu’il ébranla fortement.

 20 ans de crimes abominables restés impunis : Lire la suite »





Le pouvoir togolais décidé à régler la crise à coup de gaz lacrymogènes.

5 10 2010

Encore un samedi bien arrosé au nom des forces de sécurité togolaise, du régime RPT et donc de Faure Gnassingbé le premier responsable.

( un des blesés du 02 oct 10)

La violence gratuite dont les forces de sécurité font montre doit faire réfléchir tout citoyen de ce rectangle de pays.

Le Togo n’est pas en guerre avec un pays, une puissance encore moins  des mercenaires ou toute autre force externe qui s’en prennent la sûreté de l’état togolais.

(notre confrère tony sodji blessé au bras)

Mais quand nous voyons la violence, la rage et la haine avec lesquelles les forces de sécurité répriment les manifestations du FRAC les togolais se posent des questions. Lire la suite »