Lettre ouverte à Monseigneur Nicodème Barrigah Benissan

30 04 2010

« Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » ( Jean 8. 33)

Monseigneur,

Les heures que nous vivons actuellement au Togo sont d’une gravité historique. De ces heures dépend largement l’avenir du Togo. Moi qui ne suis pas catholique, mais croyant comme vous et qui respecte l’autorité religieuse quelle qu’elle soit, je m’adresse à vous, parce que je sais que vous savez ce qui est bien pour le Togo, pour son avenir et que vous avez les moyens de jouer un rôle déterminant dans la construction de cet avenir. Je le fais en ce jour du cinquantième anniversaire de notre indépendance, pour que vous mesuriez non seulement le chemin parcouru, mais aussi l’importance du rôle qui vous incombe en ces heures et que les générations futures vous reconnaîtront, si vous l’accomplissez comme il se doit.

Dois-je vous rappeler, selon l’Evangile, que quiconque sait ce qui est bien, mais ne le fait pas commet un péché ? Or, non seulement par la connaissance de la vérité sur les moments que nous vivons, par l’analyse objective des faits qui marquent ces moments, mais aussi par la position que vous occupez, vous avez les moyens d’influencer ces événements dans le sens de l’avenir. Lire le reste de cette entrée »





Togo, 50 ans d’indépendance

27 04 2010

Jour d’indépendance au Togo, jour férié. Si l’administration publique ne fonctionne pas, l’ambiance du côté du grand marché de Lomé l’un des poumons de l’économie du pays, est celle de tous les jours. Le cinquantenaire n’est pas aussi palpable dans le vécu des togolais, même si quelques affiches à l’effigie des pionniers de l’indépendance viennent rappeler qu’il y a un évènement à célébrer.

A chacun sa fête de l’indépendance. Un  27 avril en réjouissances, en cérémonies de décoration, en forums et débats pour marquer l’évènement du côté du pouvoir, avec en toile de fond la réconciliation et le pardon comme l’a soutenu encore le chef de l’état Faure Gnassingbé dans son discours télévisé appelant les togolais à la tolérance.

Recueillement et état généraux du déficit démocratique, c’est le mot d’ordre du côté de l’opposition, qui après un culte protestant est  dans les rues de Lomé pour rendre hommage au père de l’indépendance Sylvanus Olympio et contesté par la même occasion la réélection de Faure Gnassingbé. Lire le reste de cette entrée »





Meeting du FRAC ce samedi, Gilchrist Olympio passe un mauvais quart d’heure.

18 04 2010

(g.olympio)

Ils sont encore des dizaines de milliers, les Togolais à répondre à l’appel du Front républicain pour l’alternance et le changement (Frac), ce samedi matin. Malgré une pluie battante qui n’a pris fin que vers 8h30, les contestataires de la victoire de Faure Essozimna Gnassingbé à l’issue de l’élection présidentielle du 04 mars 2010, étaient dans les rues de Lomé, sous la conduite des leaders du Front.

Comme c’est le cas quasiment tous les samedis depuis la proclamation définitive des résultats par la Cour constitutionnelle, la marche a été sanctionnée par un meeting d’informations et de sensibilisation, à la plage. Pour ce samedi, le Frac a choisi de démarrer par une séance de prières et de louanges du Seigneur. Une dimension spirituelle de la lutte que Lire le reste de cette entrée »





togo, intrusion de la gendarmerie au siège de l’UFC, un témoin raconte

16 04 2010

Mercredi dernier, lorsqu’il sonnait 16 heures, j’ai quitté le marché pour voir si les gens sont déjà arrivés. A mon arrivée, j’ai remarqué qu’on installait les chaises sous l’apatam où devait se tenir la veillée de prières et de chants organisée par le FRAC. Il y avait aussi quelques militants ainsi que quelques vieillards qui étaient assis sous l’apatam. Moi aussi, je me suis installée à côté d’eux. Quelques minutes plus tard, les forces de l’ordre commencent par nous encercler. Vu leur nombre impressionnant, nous avions eu peur. C’est de là que le responsable de la jeunesse nous la recommandé de rentrer dans l’enceinte du siège. Je suis entrée, puis j’ai pris place à l’entrée de la salle de réunion du parti. Soudain, les forces de l’ordre ont fait irruption sous l’apatam et sont rentrées dans l’enceinte du siège. Nous nous sommes précipités pour rentrer dans la salle. Comme cela ne suffisait pas, elles ont commencé à défoncer les portes de l’extérieur. Lire le reste de cette entrée »





Au Togo, l’opposition maintien la pression.

12 04 2010

Une marée humaine comme tous les samedis était encore dans les rues de Lomé pour contester la réélection de Faure Gnassingbé. Plus un samedi sans manif sur les artères de la capitale. Les militants du front républicain pour l’alternance et le changement semblent décider à venir à bout des autorités togolaises avec ces manifestations.

 Vêtus de jaune pour la plupart, scandant des slogans à l’endroit du pouvoir en place, arborant pancartes et affiches avec des messages variés. Entre autres, Fabre président de tous les togolais, le pouvoir ou la mort, Gnininvi-Agboyibo- rejoignez le FRAC… Lire le reste de cette entrée »





Togo, le silence assourdissant du président propulsé.

2 04 2010

Depuis la mascarade électorale du 04 mars 2010 au Togo, aucun communiqué, aucun message, aucun discours du président proclamé ou de son porte parole.

Fait tout à fait extraordinaire qui n’est remarqué que sur la terre de nos aïeux.

Mais ce silence du fils du père est plus qu’évocateur.

on se rappelle qu’à l’élection du très respecté et respectable Barak Obama, il n’a pas attendu desheures pour dire merci à ces américains qui ont porté leur voix sur lui et rappelé à ceux qui ne l’ont pas voté qu’il sera le président de eux tous, de tous les américains. C’est cela la marque des grands hommes, des vrais. A moins qu’on soit toujours à l’époque de « c’est l’armée qui m’a proposé ce job ». Lire le reste de cette entrée »





Togo, MEMORENDUM DU RASALT.

2 04 2010

De la gestion pacifique du contentieux électoral à la commémoration consensuelle du jubilé de l’indépendance du Togo. 
 
 
Depuis la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 04 mars 2010, la classe politique  togolaise s’enlise au jour le jour dans une crise politique inquiétante.  

En effet, la proclamation des résultats de l’élection présidentielle de 2010, donnant le candidat du Rassemblement du Peuple Togolais, Faure Essozimna GNASSINGBE vainqueur, est contestée par certains partis politiques. Comme conséquence, un collectif de partis d’opposition et d’associations regroupés au sein du FRAC (Front Républicain pour l’Alternance et le Changement) avec le soutien de OBUTS (Organisation pour Bâtir dan l’Union un Togo Solidaire) organise régulièrement des manifestations pour  contester selon eux « la censure de la vérité des urnes » ou pour dénoncer les arrestations arbitraires et les détentions abusives de leurs militants avant, pendant et après le scrutin du 04 mars 2010.   Lire le reste de cette entrée »