Le gouvernement togolais malgré la misère noire augmente le prix du gaz butane.

31 08 2012

Depuis lundi 27 août 2012, le prix du gaz butane à consommation domestique a flambé exponentiellement, sans raison et sans communication ou annonce de la part du gouvernement. Ce n’est qu’au moment de faire leur achat, que les consommateurs ont découvert les nouveaux prix.  

En effet, le prix de la bouteille de 12 Kg est passé de 4055 F à 5500 F CFA, soit une augmentation de 1445 F; celui de la bouteille de 6 Kg est passé de 1945 F à 2640 F CFA soit une hausse de 695 F CFA. Cette nouvelle augmentation de prix est donc de l’ordre de 36% alors qu’il y a seulement deux mois,  la bouteille de 12 Kg coûtait 3859 F CFA et celle de 6 Kg ne se vendait qu’à 1852 F CFA Lire le reste de cette entrée »





le CST renouvelle à l »endroit des populations son appel à la désobéissance civile

30 08 2012

Nombreux étaient encore les togolais ayant répondu présents à l’appel aux manifestations du Collectif « SAUVONS LE TOGO » (CST) qui se sont déroulées les 21, 22 et 23 août 2012 dans les rues de Lomé, signe de leur soif éprouvée pour l’alternance dans notre pays le Togo.

Le CST tient à exprimer à leur endroit ses vifs remerciements pour la manifestation de cette détermination car, ce n’est qu’à ce seul prix que le changement et l’alternance tant souhaités par tous sur la terre de nos aïeux puissent finalement voir le jour.

A ce jour, on dénombre, plus de 150 manifestants arrêtés dont près d’une dizaine ont été déférés, à la prison civile de Lomé après avoir été sauvagement molestés. De même, on dénombre  plus d’une centaine de blessés dont près d’une vingtaine de cas graves et plus d’une dizaine de disparus. Lire le reste de cette entrée »





Le CST appelle à une grève du sexe pendant une semaine.

28 08 2012

Le Collectif Sauvons le Togo (CST) qui depuis une semaine, a lancé un mouvement de désobéissance civile face au mépris, à l’autisme et à l’entêtement du régime de Faure Gnassingbé vis-à-vis des revendications légitimes des populations, vient par la voix des femmes du collectif de  décréter pour une semaine la grève du sexe.

Pour Maitre Isabelle AMEGANVI, membre du Collectif Sauvons le Togo et initiatrice de cette grève du sexe, il est temps que les hommes s’impliquent davantage dans cette lutte citoyenne jusque à la satisfaction totale des revendications des populations, revendications  contenues dans la plate-forme citoyenne pour un Togo démocratique publié par le Collectif depuis le 04 juin 2012 et dont le pouvoir togolais reste le premier destinataire. Lire le reste de cette entrée »





Le régime répresionniste de Faure Gnassingbé chosit d’infiltrer les manifestations au lieu de répondre aux aspirations d’un peuple en désespoir.Images….

22 08 2012

Comme à son habitude, la dynastie de père en fls qui s’impose de force aux togolais reste fidèle à ces méthodes primitives en infiltrant les manfestations des forces démocratiques par des forces de sécurité, armes et grenades lacrymogènes dissimulées sans doute pour semer du désordre et attenter à la vie des responsables.

Ce fut le cas ce matin, 22 août 2012, lors des manifestations pacifiques du « Collectif Sauvons le Togo », ces deux individus ( en photo) en civil et portant des grenades lacrymogènes ont été appréhendés par les manifestants.

Il est dommage que monsieur Faure Gnassingbé qui reste le premier destinataire de la plate forme reendicative pour un Togo démocratique,  du « Collectif Sauvons le Togo« , ne daigne y donner aucune réponse mais fais l’option, du mépris, de l’entêtement, de l’autisme et de répressions systématiques et sauvages des manifestations pacifiques.

le peuple en désespoir et en colère n’a d’autres choix que de résister à ce régime de non droit installer depuis bientôt cinquante ans au pouvoir contre la volonté de tout un peuple.





Lomé ce 21 août 2012.

22 08 2012





Violents affrontements ce mardi à Lomé entre forces de l’ordre et manifestants du CST

21 08 2012
Les forces de police et de gendarmerie ont violemment réprimé ce mardi, une manifestation publique du collectif Sauvons le Togo (CST), a constaté l’Agence Afreepress à Lomé.

PUB

À l’appel du CST, une grande foule s’était réunie ce mardi devant le château d’eau du quartier Bè, réputé fief de l’opposition. Un impressionnant dispositif des forces de l’ordre et de sécurité était également visible sur place. Précédemment prévue pour chuter au carrefour du quartier des affaires de Lomé, lieudit Déckon, les responsables du CST, à l’issu de pourparlers avec le ministère de la Sécurité vont accepter de changer d’itinéraire de leur marche et de se rendre sur la place de l’indépendance pour y tenir un sit-in. Mais la foule n’atteindra non plus cette place. Après 500 mètres de marche, les marcheurs se butent à un cordon de forces de l’ordre qui intime l’ordre aux responsables du CST ainsi qu’aux manifestants de rebrousser chemin. La répression viendra du refus de ces derniers de se soumettre à cet ordre. Lire le reste de cette entrée »





Le CST sera dans les rues.

21 08 2012

Le Lundi 14 Août 2012, une délégation du Collectif « SAUVONS LE TOGO » conduite par Me Ata Messan Zeus AJAVON a été reçue à la demande du Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales. Il était entouré pour la circonstance des Ministres Damehane YARK, Doris WILSON de SOUZA respectivement, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et Ministre des Droits de l’Homme, de la Consolidation de la Démocratie et de la Formation Civique. La délégation du Collectif « SAUVONS LE TOGO » était composée outre Me Zeus AJAVON, de Monsieur Agbéyomé KODJO, Me Raphaël KPANDE-ADZARE, Me Jil-Benoît AFANGBEDJI, Monsieur Tchakoura BODE et Monsieur Edem ATANTSI. Cette rencontre, qui a duré près de trois (03) heures, s’inscrivait dans le cadre d’une prise de contact et au cours des échanges, les débats se sont focalisés sur  la marche suivie du sit-in prévue par le Collectif « SAUVONS LE TOGO » pour les 21, 22 et 23 Août 2012. Contre toute attente et contre toute logique juridique, le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Monsieur Gilbert BAWARA, a cru devoir sortir un communiqué au contenu fallacieux et mensonger  en date à Lomé du 14 Août 2012 interdisant de façon permanente, absolue et générale « Deckon » comme lieu de chute des manifestations du Collectif « SAUVONS LE TOGO ». Au soutien de cette interdiction méprisant la liberté de manifestations constitutionnellement reconnue et qui, plus est, relève d’un autre âge, le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales a prétendument allégué « un souci de prémunir l’ensemble des citoyens non concernés par les manifestations contre les risques d’incidents » et de « leur permettre de vaquer librement à leurs occupations ». Lire le reste de cette entrée »