Blaise Compaoré choisit la petite porte et fait désormais partie du passé.

31 10 2014

bcLe président du Faso sous la pression lâche le pouvoir auquel il s’accrochait il y a encore quelques heures. La détermination du peuple a eu raison de Blaise le têtu.

L’histoire a beau se répéter les dictateurs du noir continent font leur  l’adage : ‘’les conséquences corrigent mieux que les conseils’’. Compaoré vient de rejoindre le club des présidents qui préfèrent que le pouvoir les quitte. Les choses se sont accélérées en début de soirée ce jeudi 30 et vendredi 31 octobre et malgré qu’il veuille jouer la prolongation au pouvoir,  le compagnon et frère d’arme de Thomas Sankara n’a jamais été aussi proche de la sortie. Tel on fait son lit on s’y couche dit un autre adage.

La détermination de l’opposition aux côtés du peuple burkinabè a obligé Compaoré à revoir ses appétits de pouvoir éternel. L’armée fait irruption pour dissoudre le gouvernement et l’assemblée nationale. Décision que Compaoré d’une petite voix confirme cette décision de la grande muette. Plus rien ne sera comme avant pour le dictateur du Faso si l’opposition sait jouer avec doigté les cartes qu’elle a en main. Lire la suite »





Le peuple burkinabè déterminé, fait reculer Blaise Compaoré.

30 10 2014

peuple burkinabèLe peuple du Burkina à l’appel de l’opposition a réussi à faire annuler la séance prévue ce jeudi au parlement pour entériner la volonté de Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat en 2015 alors même que la constitution en son article 37 limite à deux le mandat présidentiel. La mobilisation était monstre ce jeudi dans les rues de Ouagadougou et aux abords de l’assemblée nationale où  les manifestants sortis par milliers ont pris d’assaut le siège de l’hémicycle qu’ils ont incendié quelques minutes après de même que des véhicules et certains bâtiments ou maisons jugées propriétés des personnalités pro Compaoré. Le bilan des  échauffourées a fait  plus d’une vingtaine de blessés par balles et un mort.

Le pouvoir Compaoré dans un communiqué confirme que la séance au parlement est annulé et appelle les burkinabè au calme et à la retenue. Compaoré aurait-il enfin compris que le peuple ne veut plus de lui à la tête de ce pays ? Va-t-il jouer la carte de la sagesse et de l’objectivité ? Ou use-t-il juste de mots pour endormir les manifestants et l’opposition pour reprendre le contrôle de la situation comme certains de collègues savent le faire ? Les jours à venir nous édifieront. Lire la suite »





Togo, situation tendue au laboratoire des bâtiments et des travaux publics (LNBTP).

30 10 2014

Le laboratoire des bâtiments et des travaux publics est une société parapublique qui connait une situation des plus difficiles. Pour le personnel dont nous avons pu échanger avec l’un des membres la situation est chaotique.

Avancement bloqué depuis 2011, absence  de service d’approvisionnement, le service facturation n’existe nulle part de même que le service de recouvrement. Selon nos informations c’est le directeur général de connivence  avec le directeur administratif et financier, qui font tout pour ne pas laisser découvrir les malversations  qui dépassent l’entendement soutient notre source.

Le LNBTP  contrôle en grande partie les travaux des BTP au Togo et en principe les travailleurs ne devraient pas exiger de meilleures conditions de travail. Lire la suite »





Blaise Compaoré ou le pouvoir éternel à tout prix.

28 10 2014

bcIl n’est un secret pour personne que le président burkinabè fait partie du club « huppé » des dictateurs invétérés dont le continent africain regorge. Si certains comme Compaoré atteints du syndrome du pouvoir éternel préfèrent ne pas tenir des discours tapageurs pour justifier leur amour infini et insensé pour le fauteuil présidentiel Compaoré se lâche sur les médias internationaux avec arrogance et suffisance. Seul contre son peuple et tous les démocrates qui comprennent que deux mandats à la tête d’un pays est largement suffisant,  Compaoré persiste car pour lui alternance et éternité au pouvoir sont similaires.

Le Burkina bouillonne depuis quelques jours et depuis que le numéro un du Faso dans ses manœuvres pour s’éterniser au pouvoir pense recourir à un référendum pour toiletter la loi fondamentale. En l’état cette loi l’empêche de briguer un énième mandat à la tête du Burkina qu’il dirige depuis 27 ans sans partage.

Marches populaires de protestations, mouvements de désobéissance civile, l’opposition burkinabè, la société civile, bref la majorité du peuple burkinabè est contre cette volonté morbide du facilitateur attitré dans l’ouest africain de mourir au trône. Lire la suite »





Présidentielle 2015, une mission onusienne visite le Togo.

28 10 2014

nu

Conduite par Akinyemi Adegbola, une mission du département des affaires politiques des Nations Unies est en visite au Togo à seulement quelques 05 mois de la présidentielle de 2015.

Monsieur Akinyemi a pour mission d’évaluer le système électoral du Togo en sa qualité de coordonnateur de la division d’assistance électorale. Aux termes de cette mission des propositions concrètes seront faites en vue de l’amélioration des différents paramètres qui interviennent dans l’organisation des processus électoraux. Cette mission de source concordante est destinée à proposer des solutions idoines pour des élections crédibles et transparentes.

Dans son agenda monsieur Akinyemi rencontre les acteurs sociaux politiques impliqués ou ayant un droit de regard sur le processus électoral enclenché vaille que vaille avec les installations de la cour constitutionnelle et de la commission électorale sans omettre les nombreux remaniements au sein de l’armée dans un pays où cette entité peut intervenir contre toute attente dans le débat politique.

La société civile qui a échangé avec cette mission onusienne a réitéré ses inquiétudes sur le climat  délétère qui prévaut dans le pays à la veille de ce rendez électoral. La question des réformes, l’observation électorale par les associations de la société civile, la nomination du Colonel Massina Yotrofei à la gendarmerie alors même qu’il est cité dans un rapport constitutionnel comme auteur d’actes de tortures sont entre autre les sujets que les associations et ONG ont porté à la connaissance de cette mission des Nations-Unies. Lire la suite »





Le Journaliste-Ecrivain Beni Sylvestre adresse une correspondance à Faure Gnassingbé.

24 10 2014

beniAccra, 20 octobre 2014

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR FAURE E. GNASSINGBE, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE TOGOLAISE

Monsieur le Président de la République,

Dans notre récente lettre, nous insistions sur l’état de fragilité de la Nation Togolaise, et que toutes démarches visant à attiser la haine, provoquer l’indignation, soulever des protestations, des marches et des répressions, doivent être proscrites afin de sauvegarder la paix et la cohésion sociale.

Monsieur le Président,

« Il suffit d’une étincelle pour embraser le Togo », déclarait Mgr. Barrigah-Benissan. Et à quelques mois des présidentielles de 2015, en tant que Président de la République, garant de l’unité nationale selon les dispositions de l’article 58 de la Constitution Togolaise, vous devez prendre garde de ne pas poser des actes qui choquent, émeuvent profondément l’esprit et défient le peuple dans sa colère. Si vous en doutez, nous venons vous saisir de l’affaire qui défraie la chronique : la nomination le 09 octobre 2014 du Colonel Alex Yotrofaï Massina au poste de Directeur général de la gendarmerie nationale.

Monsieur le Président, Lire la suite »





L’association des jeunes instruits pour le développement offre des kits scolaires.

22 10 2014

don ajidDans sa dynamique du bien-être de la jeunesse, l’Association des Jeunes Instruits pour le Développement (AJID) a rendu visite aux élèves de l’école primaire privée « ROI B » situé dans le quartier  Bè le jeudi 16 Octobre 2014. Le message de cette association aux bénéficiaires  n’est pas seulement que celui de leur offrir des fournitures scolaires, elle a également entretenu les élèves sur le virus Ebola et sur le civisme. L’étudiante en formation de Sage-femme, Dorcas DOMETI, membre de l’association, a expliqué que Le virus Ebola provoque une maladie aiguë et grave, souvent mortelle si elle n’est pas traitée trop tôt. « Les premiers symptômes de la présence du virus sont une fatigue fébrile à début brutal, des douleurs musculaires, des céphalées et un mal de gorge. Ils sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’une éruption cutanée, de symptômes d’insuffisance rénale et hépatique et, dans certains cas, d’hémorragies internes et externes, par exemple, saignement des gencives, sang dans les selles.» a-t-elle déclaré, avant de poursuivre,  « pour éviter de contracter cette infection, il faut éviter d’être en contact avec une personne présentant les symptômes précitées, se laver régulièrement les mains …».

En ce qui concerne le civisme, le président de l’association des Jeunes Instruits pour le Développement (AJID), Isidore MISSODE a défini le civisme comme étant une attitude responsable et active pour le bon fonctionnement de la société et de notre environnement. Le respect des parents et enseignants, le travail, l’assiduité, le respect de l’environnement et la propreté sont les différents aspects expliqués aux élèves. Lire la suite »








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 014 autres abonnés